Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Carl Gustav Carus, peintre romantique, médecin et philosophe

 

carl gustav carus

Portrait de Carl Gustav Carus par Julius Hübner (1844)

(Source photographique : Wikimedia Commons) 

 

Carl Gustav Carus (1789-1869), peintre et médecin allemand, naît à Leipzig (Saxe, Allemagne) en 1789 et meurt à Dresde (capitale de la Saxe) en 1869.

Il est issu d'une famille d'artisans aisés et cultivés de Leipzig. Élève déjà très doué pour le dessin, il entre à l'Académie de dessin de Leipzig.

À l'Université de Leipzig, il acquiert des connaissances multidisciplinaires en étudiant la médecine, la philosophie, la psychologie, la géologie, la physique, la chimie, la physiologie animale et la botanique. À vingt-deux ans, il est reçu docteur en médecine et docteur en philosophie. En 1811, ses études achevées, il enseigne l'anatomie comparée à l'Université de Leipzig.

À cette même époque, il dessine des rochers, des plantes, des paysages. Il étudie la peinture à l'Académie des Beaux-Arts de Dresde où il expose quatre tableaux. Il aime l'esthétique du romantisme allemand et excelle dans la peinture de paysages. 

"Ce qu'il faut, c'est apprendre à voir de ses propres yeux, à intérioriser l'organisation de la nature, une organisation qui existe toujours, même sous l'apparence du chaos !" (Carl Gustav Carus).

Il éprouve une profonde attirance pour le crépuscule et trouve dans la pénombre sa principale source d'inspiration mélancolique.

Carl Gustav Carus est l'un des amis intimes du peintre paysagiste Caspar David Friedrich (1774-1840) qui influence ses premières peintures à l'huile. Carus accompagne Friedrich dans plusieurs de ses voyages, notamment en Italie, et publie de nombreuses notes et conversations qui permettent de mieux le connaître.

Il rencontre l'écrivain allemand Johann Wolfgang von Goethe (1749-1832) et entretient avec lui une correspondance qui ne s'achève qu'avec le décès de Goethe. Des textes de Carl Gustav Carus tels que ses Fondements d'une étude générale de la nature sont publiés dans les Cahiers de morphologie de Goethe, qui reconnaît en Carus le plus sûr de ses successeurs dans la constitution d'une science spécifique du vivant.

Les Neuf Lettres sur la peinture de paysage (1815-1835) par Carl Gustave Carus, préfacées par Goethe, "expriment la crainte que le paysage subjectif du romantisme n'aboutisse à une forme d'opacité contraire à sa volonté d'alliance entre l'art et la science." (Julie Ramos).

Georg Jacob Wolf (1882-1936), écrivain et journaliste, considère Carus comme "un dilettante" très doué". (La Terre qui vit : Peintures et savoirs chez Carl Gustav Carus par Alain Deligne, Presses univ. Septentrion, 2003).

Carl Gustav Carus correspond également avec le naturaliste, géographe et explorateur allemand Alexander von Humboldt (1769-1859).

Pendant une quarantaine d'années, de 1827 à 1867, il est le médecin personnel et le conseiller d'État de trois rois de Saxe. Également nommé, en 1827, à la Commission médicale du royaume, Carus sera responsable de la lutte contre le choléra en 1831. 

En 1862, il est nommé Président de l'Académie allemande des Sciences Leopoldina à Halle en Saxe, fonction qu'il occupera jusqu'à son décès en 1869.

 

"Quels sentiments s'emparent de toi lorsque gravissant le sommet des montagnes, tu contemples de là-haut la longue suite des collines, le cours des fleuves et le spectacle glorieux qui s'ouvre devant toi? Tu te recueilles dans le silence, tu te perds toi-même dans l'infinité de l'espace, tu sens le calme limpide et la pureté envahir ton être, tu oublies ton moi [...]"  (Extrait des Neuf Lettres sur la peinture de paysage par Carl Gustav Carus, 1831).

 

carl gustav carus,carl gustav carus peintre et médecin allemand,carl gustav carus peintre du xixe siècle,peinture romantique allemande,fondements d'une étude générale de la nature par carus,académie allemande des sciences leopoldina ; monument à la mémoi

La sépulture de Carl Gustav Carus

(Source photographique : Wikimedia Commons. Auteur : Paulae)

Sources biographiques :

http://www.universalis.fr/encyclopedie/carl-gustav-carus/

http://docteurpascalpierlot.fr/wp/chroniques/carl-gustav-carus-leipzig-1789-dresden-1869/ 

Julie Ramos, "Retour à la nature" Histoire par l'image

 

Article en relation : Caspar David Friedrich

 

carl gustav carus,carl gustav carus peintre et médecin allemand,carl gustav carus peintre du xixe siècle,peinture romantique allemande,fondements d'une étude générale de la nature par carus,académie allemande des sciences leopoldina ; monument à la mémoi

 

Dans mes Albums d'Arts :

 

carl gustav carus,carl gustav carus peintre et médecin allemand,carl gustav carus peintre du xixe siècle,peinture romantique allemande,fondements d'une étude générale de la nature par carus,académie allemande des sciences leopoldina ; monument à la mémoi

Monument à la mémoire de Goethe (1832)

par Carl Gustav Carus

 

"C'est un grand mérite pour un ouvrage d'art d'être indépendant et complet en soi." (Goethe).

Carl Gustav Carus réalise, en hommage à Goethe, une huile sur toile : Monument à la mémoire de Goethe. Dans ce tableau se côtoient la peinture, la sculpture et la musique profondément unies pour offrir un vibrant hommage à la littérature.

Au premier plan, un sépulcre porte deux anges agenouillés de part et d'autre d'une harpe. Le monument se détache sur un décor de brouillard, de rochers et de nuages. La lune est voilée, la nuit s'apprête à recouvrir ce paysage, gardien de la communion intime des Arts et de la Littérature.

(Source bibliographique : L'Aventure de l'Art au XIXe siècle, sous la direction de Jean-Louis Ferrier, avec la collaboration de Sophie Monneret. Éditions du Chêne, 1991). 

 

  carl gustav carus,carl gustav carus peintre et médecin allemand,carl gustav carus peintre du xixe siècle,peinture romantique allemande,fondements d'une étude générale de la nature par carus,académie allemande des sciences leopoldina ; monument à la mémoi

 

carl gustav carus,carl gustav carus peintre et médecin allemand,carl gustav carus peintre du xixe siècle,peinture romantique allemande,fondements d'une étude générale de la nature par carus,académie allemande des sciences leopoldina ; monument à la mémoi

Les Ruines de l'abbaye de Netley au clair de lune (1844)

par Carl Gustav Carus

(Source photographique : Wikimedia Commons.  Auteur : Schmidt Kunstauktionen)

 

Lors d'un voyage en Angleterre, Carl Gustav Carus conçut les Ruines de l'abbaye de Netley au clair de lune. Il s'agit d'une ancienne abbaye cistercienne, située à Southampton, dans le comté du Hampshire, sur la côte sud de l'Angleterre.

 

La lune, curieuse et bienveillante, répand, sous un ciel envahi par de magnifiques nuages tourmentés, un halo blafard. L'astre, inspirateur privilégié de Carus qui l'affectionne, paraît s'accrocher aux branches d'un arbre la maintenant en équilibre entre les pans en ruine de l'abbaye de Netley.

 

Cette toile me semble éloignée de tout chagrin ou désolation, mais au contraire empreinte de sérénité, peut-être grâce aux arbres tutélaires et aux abondants fourrés qui protègent ses ruines rendant leur accès difficile. 

 

 carl gustav carus,carl gustav carus peintre et médecin allemand,carl gustav carus peintre du xixe siècle,peinture romantique allemande,fondements d'une étude générale de la nature par carus,académie allemande des sciences leopoldina ; monument à la mémoi

 

carl gustav carus,carl gustav carus peintre et médecin allemand,carl gustav carus peintre du xixe siècle,peinture romantique allemande,fondements d'une étude générale de la nature par carus,académie allemande des sciences leopoldina,monument à la mémoire de goethe par carus,les ruines de l'abbaye de netley au clair de lune par carus,neuf lettres sur la peinture de paysage par carus

Chênes au bord de la mer (1835) par Carl Gustav Carus

 

Lorsque Carl Gustav Carus, sur l'incitation de son ami, le peintre Caspar David Friedrich, accomplit un voyage à l'île de Ruegen, où il conçut la toile Chênes au bord de la mer, cette île de la Baltique pouvait encore donner "l'étrange impression d'une nature primordiale intacte, exceptionnellement propice au complet abandon à ses pensées et à ses sentiments."  (Carl Gustav Carus).

Carus posait ainsi les jalons de sa célèbre théorie de la peinture de paysage, considérée comme "expérience de la vie de la terre", qui annonçait la réflexion de toute une existence : "redéfinir la place de l'art et de la science dans les rapports à la connaissance". (Voyage à l'île de Ruegen. Carl Gustav Carus par Kenneth White, éditions Premières Pierres).

 

Au centre de cette toile allégorique, un chêne, fier de sa stature imposante, puise sa vigueur dans la terre nourricière qui, à son tour, se régénère sans cesse grâce à la vitalité de l'arbre insufflant au sol natal, aux forces terrestres souterraines, une large part de sa puissance absorbée aussi dans l'air qu'il respire, dans la vie qu'il aspire par ses branches exigeantes et son feuillage vorace. Intermédiaire de cet échange éternel entre terre, air et ciel, à la fois bénéficiaire et donateur, le chêne contemple, sous les nuages furtifs, la mer Baltique.

Le tableau Chênes au bord de la mer illustre à merveille les concepts développés par Carl Gustav Carus dans ses Neuf Lettres sur la peinture de paysage : l'expérience de la communion avec la vie de la terre (Erdlebenerlebnis) et l'art de la représentation de la vie de la terre (Erdlebenbildkunst).  

 

 carl gustav carus,carl gustav carus peintre et médecin allemand,carl gustav carus peintre du xixe siècle,peinture romantique allemande,fondements d'une étude générale de la nature par carus,académie allemande des sciences leopoldina ; monument à la mémoi

 

carl gustav carus,carl gustav carus peintre et médecin allemand,carl gustav carus peintre du xixe siècle,peinture romantique allemande,fondements d'une étude générale de la nature par carus,académie allemande des sciences leopoldina,monument à la mémoire de goethe par carus,les ruines de l'abbaye de netley au clair de lune par carus,neuf lettres sur la peinture de paysage par carus,chênes au bord de la mer par carus,voyage de carus à l'île de ruegen

En Souvenir de Sorrente par Carl Gustav Carus (1828)

 

En Italie, Carl Gustav Carus pose son chevalet dans la délicieuse ville de Sorrente, inondée de soleil, aux falaises baignées par les flots de la baie de Naples, face à l'île de Capri.

Dans la toile En Souvenir de Sorrente, une femme tenant une petite fille par la main, s'apprête à franchir un porche sous lequel orangers et citronniers se penchent afin de se gorger de ciel bleu et de soleil. De cet emplacement, arbres et buissons contemplent le Golfe de Naples et, au loin, le majestueux Vésuve.

La femme, qui porte une jarre bien équilibrée sur sa tête, est vêtue d'un corsage blanc, bleu et rouge, d'une longue jupe agrémentée d'un tablier blanc brodé, tandis que la fillette est habillée d'une courte robe bleue.

Tout est beauté, douceur et paix dans ce paysage de la Campanie.

 

carl gustav carus,carl gustav carus peintre et médecin allemand,carl gustav carus peintre du xixe siècle,peinture romantique allemande,fondements d'une étude générale de la nature par carus,académie allemande des sciences leopoldina,monument à la mémoire de goethe par carus,les ruines de l'abbaye de netley au clair de lune par carus,neuf lettres sur la peinture de paysage par carus,chênes au bord de la mer par carus,voyage de carus à l'île de ruegen,en souvenir de sorrente par carus,sorrente,golfe de naples,vésuve

 

Écrire un commentaire

Optionnel