Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Edward Robert Hughes, peintre préraphaélite britannique

    hughes_portrait.jpg

    Edward Robert Hughes

    Portrait par Maull & C° (National Portrait Gallery de Londres)

    (Source photographique : http://licornamuseum.over-blog.com/)

     

    Edward Robert Hughes (1851-1914), peintre préraphaélite anglais, était le neveu du peintre et illustrateur Arthur Hughes associé au mouvement préraphaélite.

    Né à Londres, Edward Robert Hughes choisit d'entrer à la Heatherley School of Fine Art de Londres afin de se préparer pour la Royal Academy of Arts qu'il intégra dès l'âge de dix-sept ans.


    Sa carrière de peintre débuta par des portraits de personnalités fortunées, puis il fut
     l'assistant de William Holman Hunt (1827-1910), peintre dont les œuvres d'une facture extrêmement minutieuse avaient pour base des préoccupations morales et religieuses. William Holman Hunt était également l'un des membres de la confrérie préraphaélite. Edward Robert Hughes aida dans la conception de plusieurs toiles William Holman Hunt qui souffrait d'un glaucome.

     

    edward robert hughes,edward robert hughes peintre préraphaélite,william holman hunt,the valkyrie's vigil par edward robert hughes

    William Holman Hunt

    Autoportrait (1867)

    (Source photographique : Wikimedia Commons)

     

    Expérimentant des techniques ambitieuses, Edward Robert Hughes, perfectionniste, réalisa beaucoup d'études pour ses toiles. Il affectionnait particulièrement l'aquarelle.

    Reconnu par la communauté artistique anglaise, il fut membre de Art Workers Guild, puis de The Royal Water Colour Society

    Ses œuvres avaient pour thèmes la mythologie, le fantastique, le romantisme et comportaient de nombreuses représentations de très belles jeunes femmes. Il exposa au Dudley Museum and Art Gallery à Dudley dans les West Midlands, à la Grosvenor Gallery à Londres, à The Royal Academy of Arts, puis avec The Royal Society of Painters in Water Colours.

    Il s'installa à St Albans dans le Hertfordshire et mourut après une appendicectomie.

     

    (Source biographique : Wikipedia en langue anglaise) 

     

    edward robert hughes,edward robert hughes peintre préraphaélite,william holman hunt

     

     

    Dans mes Albums d'Arts :

    La Veille de la Walkyrie (The Valkyrie's Vigil)

    edward robert hughes,edward robert hughes peintre préraphaélite,william holman hunt

    La Veille de la Walkyrie (The Valkyrie's Vigil)

    par Edward Robert Hughes

    (Source photographique : Wikimedia Commons)

     

    Pourrait-on rêver d'une Walkyrie plus romantique ? Assise sur les remparts d'un château fort, elle tient avec nonchalance son épée et son casque, semblant confier la sûreté de la forteresse et des domaines environnants davantage à la protection de son bras dénudé, de son tendre regard, qu'à la dissuasion combative que laisse entrevoir son épée.

    Le romantisme de la diaphane tunique bleue aux reflets argentés qu'a revêtue la Walkyrie, de son visage et de son corps nimbés d'une clarté vespérale apaisante, forme un contraste saisissant avec ses accessoires guerriers rendus inutiles par tant de beauté et de douceur.

     

    edward robert hughes,edward robert hughes peintre préraphaélite,william holman hunt

     

     

    Cœur de neige (Heart of Snow) par Edward Robert Hughes

     

    edward robert hughes,edward robert hughes peintre préraphaélite,william holman hunt,the valkyrie's vigil par edward robert hughes

    Cœur de neige (Heart of Snow)

    par Edward Robert Hughes

     

    Une belle jeune femme à l'apparence fragile, couronnée de délicates fleurs blanches, semble insensible au contact glacial du sol neigeux où elle est étendue, vêtue d'une tunique diaphane. D'une main, elle soutient légèrement une des ses jambes repliée, tandis que l'autre pend nonchalamment dans le vide. S'est-elle allongée sur cette couche immaculée pour mourir ? Est-elle une fée des neiges ?

    Victoria Jean Osborne, dans son mémoire de thèse : "A British Symbolist in Pre-Raphaelite Circles : Edward Robert Hughes (1851-1914)" (Un symboliste britannique dans le monde des préraphaélites : Edward Robert Hughes...) (Université de Birmingham, octobre 2009), écrit que le peintre a uni Baudelaire et le symbolisme dans Cœur de neige en faisant référence à cette citation :

    "Je trône dans l'azur comme un sphinx incompris ;

    J'unis un cœur de neige à la blancheur des cygnes ;"

    (Baudelaire, les Fleurs du mal - La Beauté) 

     

    (Source : http://www.leicestergalleries.com/

     

    edward robert hughes,edward robert hughes peintre préraphaélite,william holman hunt

     

     

    Idylle de rêve (Dream Idyll) par Edward Robert Hughes

     

    edward robert hughes,edward robert hughes peintre préraphaélite,william holman hunt,the valkyrie's vigil par edward robert hughes,heart of snow par edward robert hughes

    Idylle de rêve (Dream Idyll), 1902

    par Edward Robert Hughes

     

    Une Walkyrie, nue sur un cheval ailé qu'elle monte en Amazone, se tient fermement à l'une des ailes de son destrier. Elle regarde la ville, presque imperceptible, qui s'étend sous ses yeux avec ses maisons, son fleuve, ses ponts et défile au gré du rythme fougueux du cheval.

    La chevelure d'or de la Walkyrie et son corps dévêtu scintillent sous les nuages vaporeux, illuminant les diverses nuances bleues de la toile.

    La vitesse, l'énergie, l'effort engendrés par le magnifique coursier, congénère de Pégase, sont représentés par une buée diaphane soufflée par les naseaux de l'animal.

    La Walkyrie veut-elle, dans cette fantastique chevauchée mêlant symbolisme, mythologie et opéra, quitter Wotan, le dieu de la Guerre et du Savoir, et le paradisiaque Walhalla pour se fondre dans la vie de la cité qu'elle observe avec tant de curiosité ? 

     

     edward robert hughes,edward robert hughes peintre préraphaélite,william holman hunt

     

    Ève du solstice d'été (Midsummer Eve) par Edward Robert Hughes

     

    edward robert hughes,edward robert hughes peintre préraphaélite,william holman hunt,heart of snow (coeur de neige) par edward robert hughes,dream idyll (idylle de rêve) par edward robert hughes,walkyrie,the valkyrie's vigil (la veille de la walkyrie) par e.r. hughes

    Ève du solstice d'été (Midsummer Eve) 1908

    par Edward Robert Hughes

     

    Une fée couronnée de fleurs, vêtue d'une robe aux couleurs de la forêt : vert mousse, roux et ocre, soulève légèrement de ses deux mains sa robe pour dégager ses chevilles. Elle se penche vers les minuscules habitants des bois, farfadets, elfes et lutins.

    La jeune femme serre sous son bras gauche l'instrument de musique qui lui a permis d'appeler le petit Peuple de cette forêt magique accouru avec ses ailes de papillons et ses lumignons.

    Avec Ève du solstice* d'été, Edward Robert Hughes évoque, dans cet univers de légendes, les lucioles et leur "pouvoir" de luminescence.

     

    (Source : http://www.peintre-analyse.com/eve.htm. Glisser la souris sur "Toutes les analyses")

     

    * Solstice d'été : époque de l'année où le Soleil, dans son mouvement apparent sur l'écliptique, atteint sa plus forte déclinaison qui correspond à une durée du jour maximale (le 21 ou le 22 juin, début de l'été).

     

    edward robert hughes,edward robert hughes peintre préraphaélite,william holman hunt

     

     

    La Dame de Shalott (The Lady of Shalott) par William Holman Hunt et Edward Robert Hughes

     

    edward robert hughes,edward robert hughes peintre préraphaélite,william holman hunt,heart of snow (coeur de neige) par edward robert hughes,dream idyll (idylle de rêve) par edward robert hughes,walkyrie,the valkyrie's vigil (la veille de la walkyrie) par e.r. hughes,ève du solstice d'éré (midsummer eve) par e.r. hughes,solstice d'été,le petit peuple

    La Dame de Shalott (The Lady of Shalott), 1905,

    par William Holman Hunt et Edward Robert Hughes

     

    Edward Robert Hughes aida William Holman Hunt, devenu presque aveugle, pour l'exécution de cette toile.

    Avec nombre de détails tourmentés, une profusion d'objets colorés hétéroclites, de riches ouvrages de tapisserie patiemment élaborés et la multitude de fils emmêlés qui retiennent Lady of Shalott prisonnière d'un mauvais sort, cette toile de William Holman Hunt et d'Edward Robert Hughes reflète toute l'angoisse de la jeune femme prise dans un piège tissé de ses propres mains.

    Une enceinte de cuivre aux supports artistiquement ciselés, faible rempart contre le monde extérieur qu'elle pourrait aisément franchir si, dans son immense et folle détresse, elle n'était ligotée par ses peurs et ses souffrances, entoure d'un cercle maléfique Lady of Shalott et tous les objets familiers de son minuscule univers.

     

    Article en liaison : "John William Waterhouse, peintre préraphaélite dans son univers mythologique" (The Lady of Shalott, 1888) :

    http://aufildespagesavecoceane.hautetfort.com/archive/2016/05/30/john-william-waterhouse-5808472.html

     

    eugène boudin,peintre,précurseur impressionnisme,roi des ciels,peintre paysagiste de plein air,ports bretons,ports normands,ports méditerranéens,ports néerlandais,marie-anne guédès,le port de camaret,macchiaioli,le port d'antibes,étude de ciel sur le bassin du commerce au havre,venise le soir,entrée des jetées du havre par gros temps,marée montante à deauville,concert au casino de deauville