Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Carl Larsson, peintre suédois farouche et indépendant

 

carl larsson, aquarelles, peintre suédois

Autoportrait par Carl Larsson (1895)

 

Carl Larsson est un peintre suédois, aquarelliste, fresquiste et dessinateur. Il naît en 1853 à Stockholm et décède en 1919 à Sundborn en Suède.

 

Meurtri par son enfance malheureuse dans le quartier le plus pauvre de Stockholm, il se décrit comme "un vilain petit prolétaire chétif, mal aimé, sans cesse houspillé...". Il fréquente une école pour les enfants des familles démunies où un professeur décèle son talent pour le dessin et la peinture. Ce professeur lui conseille de s'inscrire à la principskola de l'Académie royale des Arts de Suède fondée en 1773 par le roi Gustave III de Suède. Carl Larsson s'engage avec succès dans cette voie.

Il reçoit la Médaille Royale, la plus haute distinction habituellement assortie d'une bourse d'études à l'étranger, mais l'Académie suédoise des Beaux-Arts lui refuse la bourse de voyage. Il se rend à Paris en 1876-1877 et passe plusieurs mois avec l'école de Barbizon.

Afin d'échapper à la misère, il illustre des contes et travaille comme retoucheur-photographe, mais il est dépressif et ce triste état, qui ne l'a pas quitté depuis Stockholm, le poursuit à Paris. Le peintre est tenté de mettre fin à son existence.

Le Salon de 1881 lui refuse une toile intitulée La Fille de la Sorcière.

carl larsson,aquarelles,peintre suédois,georg nordensvan,autoportrait par carl larsson,karin bergöö,la jeune mariée par carl larsson,salon des opposants à stockholm,album "notre maison",album du côté du soleil,fresques du grand escalier du musée national de stockholm

La Fille de la Sorcière par Carl Larsson (1881)

 

Carl Larsson découvre à Grez-sur-Loing, près de Fontainebleau, une communauté d'artistes scandinaves. Parmi eux se trouve Karin Bergöö, dont le père est un homme d'affaires suédois. Carl Larsson épouse Karin en 1883, qui lui inspire une aquarelle intitulée La Jeune Mariée.

Georg Nordensvan, le biographe de Carl Larsson, trace en 1884 une étonnante description de l'artiste : "un volcan en ébullition au cratère ouvert à tous vents, un esprit inquiet oscillant d'un extrême à l'autre, s'essayant à tout, parfois désespéré au point de jeter sa palette contre les murs, parfois d'humeur exubérante, sourire jusqu'aux oreilles et regard fripon, agitant son bonnet de Pierrot, ou encore sombre et solitaire, convaincu que la paix de l'âme ne s'obtient que par une soumission absolue à la fatalité."

 

Les Salons de 1883 et 1884 acceptent enfin des toiles de Carl Larsson.

Ses aquarelles sont exécutées avec une grande finesse de trait, des nuances chaudes ou encore des teintes parfois translucides et vaporeuses. Il peint les joies simples de la campagne, des scènes tendres et touchantes de sa vie familiale -Karin et Carl Larsson ont huit enfants-, le charme de sa maison.

carl larsson,aquarelles,peintre suédois,georg nordensvan,autoportrait par carl larsson,karin bergöö,la jeune mariée par carl larsson,salon des opposants à stockholm,album "notre maison",fresques du grand escalier du musée national de stockholm,la fille de la sorcière par carl larsson,album "du côté du soleil"

A Studio Idyll par Carl Larsson (1885)

(Karin Larsson et sa fille Suzanne à Paris)

 

Les jeunes artistes suédois souhaitent créer le "Salon des Opposants" à Stockholm, en 1885. Carl Larsson se charge d'organiser l'exposition qui obtient un vif succès.

En 1886, Carl Larsson est nommé directeur de l'École du Musée d'Art de Göteborg, où il est également professeur.

 

carl larsson,aquarelles,peintre suédois,georg nordensvan,autoportrait par carl larsson,karin bergöö,la jeune mariée par carl larsson,salon des opposants à stockholm,album "notre maison",fresques du grand escalier du musée national de stockholm,la fille de la sorcière par carl larsson,album "du côté du soleil",a studio idyll par carl larsson,l'étang de grez-sur-loing par carl larsson

Intérieur de la galerie Fürstenberg à Göteborg par Carl Larsson (1885)

 

En 1889, le père de Karin offre au jeune couple la maison de Sundborn, un bien de famille, dans la région de Dalécarlie, province historique du centre de la Suède.

Carl Larsson se voit attribuer les fresques monumentales du grand escalier du Musée national de Stockholm. Il conçoit six fresques à l'huile qui deviennent la cause de graves soucis car, au cours de leur réalisation, il contracte une maladie des yeux qui empire au fil des ans.

Il peint les aquarelles destinées à l'album Notre Maison (1894-1896), série où il reproduit des intérieurs appartenant à des familles bourgeoises, friandes de ces élégants albums qui connaissent une importante diffusion. Les jeunes couples sur le point de fonder un foyer trouvent l'inspiration du décor de leur futur logis dans l'univers coloré de Carl Larsson. Ses aquarelles influencent toujours, au XXIe siècle, la décoration intérieure en Suède.

En 1908 et 1909, il peint les aquarelles de l'album Du Côté du Soleil, éclatantes d'un bonheur peut-être factice, d'une félicité surfaite.

 

Le peintre, farouche et indépendant, est loin de suivre le conformisme de la peinture suédoise. Cependant, ses œuvres plaisent à la bourgeoisie qui apprécie leur originalité et leur cachet pittoresque. Au-delà des influences françaises, il reste fidèle à l'art ancien des écoles du Nord et conserve l'amour du détail, du dessin précis aux contours sombres qui lui permet d'user avec bonheur de couleurs claires.

Il écrit ses mémoires : Moi, puis il décède à Sundborn, en 1919, à la suite d'une hémorragie cérébrale.

 

"Larsson invente un style où la ligne élégante contient la couleur vive. Cette solution esthétique, consensuelle, entre tradition classique (qui rappelle la manière du peintre français Ingres) et modernité impressionniste, plaît dans son pays comme à l'étranger." 

(Source : https://www.connaissancedesarts.com/)

En 2014, une exposition, intitulée "Carl Larsson, l'imagier de la Suède" et présentant cent vingt œuvres : aquarelles, peintures, estampes et meubles, s'est tenue au Petit Palais, à Paris.

(Source : http://www.petitpalais.paris.fr)

Voir aussi la sélection de visuels de l'exposition "Carl Larsson, l'imagier de la Suède" :

http://www.spectacles-selection.com/ 

 

L'écrivain français Philippe Delerm, sur France Inter, en 2014, s'exprime au sujet de l'exposition d'œuvres de Carl Larsson, "Rester du Côté du Soleil" : "La peinture de Larsson peut paraître semblable à des images d'Épinal, un rien mièvre, et trop sage. En fait, Larsson est un grand technicien de l'aquarelle, et derrière les images sages se cache beaucoup de mélancolie."

 

Sources bibliographiques et biographiques :

. Carl Larsson. Aquarelles par Bo Lindwall. Traduit du suédois par Anna Gibson (Édition Bibliothèque de l'image, 1994). 

. Wikipédia.

 

 ligne_separation_peinture_2.gif

 

Dans mes Albums d'Arts :

L'Étang de Grez-sur-Loing (1883)

carl larsson,aquarelles,peintre suédois,georg nordensvan,autoportrait par carl larsson,karin bergöö,la jeune mariée par carl larsson,salon des opposants à stockholm,album "notre maison",fresques du grand escalier du musée national de stockholm,la fille de la sorcière par carl larsson,album "du côté du soleil",a studio idyll par carl larsson

L'Étang de Grez-sur-Loing par Carl Larsson (1883)

 

Des bâtiments gris et des arbres aux branches dénudées se reflètent dans l'étang ocré par les nuages glissant posément devant un soleil boudeur. Au premier plan, dans la partie de droite, Carl Larsson a usé des teintes vaporeuses et floues dont il aime tant la présence dans ses aquarelles pour peindre la rive, le chemin, les arbustes, un pot de terre renversé...

Ces nuances vaporeuses se retrouvent dans l'étang et sur son autre rive. Du linge sèche au-dessus d'un champ, apportant une note d'intimité campagnarde. Devant le porche du bâtiment, des blocs disjoints servent de passerelle pour traverser l'étang.

Une douce paix enveloppe ce paysage si calme dans sa simplicité...

 

ligne_separation_peinture_2.gif

 

Fleurs de pommier (1894) 

carl larsson,aquarelles,peintre suédois,georg nordensvan,autoportrait par carl larsson,karin bergöö,la jeune mariée par carl larsson,salon des opposants à stockholm,album "notre maison",fresques du grand escalier du musée national de stockholm,la fille de la sorcière par carl larsson,album "du côté du soleil",a studio idyll par carl larsson,l'étang de grez-sur-loing par carl larsson,intérieur de la galerie fürstenberg à göteborg par carl larsson

Fleurs de pommier par Carl Larsson (1894)

Cette aquarelle dont le titre pétille d'humour, car la fillette, Brita, une des filles de Karin et Carl Larsson, qui enlace gracieusement un pommier en fleur tandis qu'elle esquisse de sa main libre soulevant le bord de sa robe une  ravissante révérence, pourrait, elle aussi, être qualifiée de fleurs de pommier tant ses joues couleur pomme d'api et son joli bonnet rose en dessinent une image d'enfant "craquante".

Le pommier s'appuie sur un tuteur et se hâte de dépasser le toit de la maison familiale. Les couleurs du chemin qui mène à la maison aux chauds murs rouges située à l'arrière-plan, les végétations qui l'accompagnent, sont vaporeuses et transparentes.

Carl Larsson a peint, avec la toile Fleurs de pommier, une charmante scène bucolique.

 

 ligne_separation_peinture_2.gif

 

La Maison (1894-1896)

carl larsson,aquarelles,peintre suédois,georg nordensvan,autoportrait par carl larsson,karin bergöö,la jeune mariée par carl larsson,salon des opposants à stockholm,album "notre maison",fresques du grand escalier du musée national de stockholm,la fille de la sorcière par carl larsson,album "du côté du soleil",a studio idyll par carl larsson,l'étang de grez-sur-loing par carl larsson,intérieur de la galerie fürstenberg à göteborg par carl larsson,fleurs de pommier par carl larsson

La Maison par Carl Larsson (1894-1896)

 

Cette aquarelle, extraite de l'album "Notre Maison", me charme par la finesse de ses traits, par le rappel du procédé de la gravure avec ses contours sombres laissant éclater les joyeuses et chaudes couleurs de la maison familiale et les diverses nuances de la végétation foisonnante.

Au premier plan, voici les vaporeuses arabesques des fleurs et des herbes. Approchons-nous de la maison pour voir cet arbre en fleur s'amusant à la dépasser afin de caresser le ciel. Une minuscule barrière verte se confond avec la végétation et semble dire au visiteur : "Le peintre m'a déposée là, tel un clin d'œil plein d'humour, car regardez bien tous les accès tracés par les arbustes !"

Cette maison idyllique semble protéger, par le mystère de ses vitres sombres, le secret d'un paisible bonheur.

 

ligne_separation_peinture_2.gif

 

La Pêche aux écrevisses (1894-1896) 

carl larsson,aquarelles,peintre suédois,georg nordensvan,autoportrait par carl larsson,karin bergöö,la jeune mariée par carl larsson,salon des opposants à stockholm,album "notre maison",fresques du grand escalier du musée national de stockholm,la fille de la sorcière par carl larsson,album "du côté du soleil",a studio idyll par carl larsson,l'étang de grez-sur-loing par carl larsson,intérieur de la galerie fürstenberg à göteborg par carl larsson,fleurs de pommier par carl larsson,la maison par carl larsson,exposition "carl larsson l'imagier de la suède",exposition de carl larsson "rester du côté du soleil"

La Pêche aux écrevisses par Carl Larsson (1894-1896)

 

Cette aquarelle est également extraite de l'album "Notre Maison". Elle met en valeur les visages et les attitudes des deux jeunes femmes et des enfants qui occupent la moitié de la toile avec la table déjà préparée, l'abondante pêche d'écrevisses, le feu de bois et la barque.

Deux hommes et un enfant, vus de dos, poursuivent leur fructueuse pêche dans une eau d'une grande pureté.

Des arbres, peints avec une extrême finesse complètent la sensation de fraîcheur et l'atmosphère de paix régnant sur ce tableau qui dut subir de multiples reproductions, tant sur les passeports que sur des boîtes de produits de consommation...

 

ligne_separation_peinture_2.gif

 

Brita et moi (1895)

carl larsson,aquarelles,peintre suédois,georg nordensvan,autoportrait par carl larsson,karin bergöö,la jeune mariée par carl larsson,salon des opposants à stockholm,album "notre maison",fresques du grand escalier du musée national de stockholm,la fille de la sorcière par carl larsson,album "du côté du soleil",a studio idyll par carl larsson,l'étang de grez-sur-loing par carl larsson,intérieur de la galerie fürstenberg à göteborg par carl larsson,fleurs de pommier par carl larsson,la maison par carl larsson,exposition "carl larsson l'imagier de la suède",exposition de carl larsson "rester du côté du soleil",la pêche aux écrevisses par carl larsson

 Brita et moi par Carl Larsson (1895)

 

L'autoportrait de Carl Larsson est exécuté "surmonté" de sa fille Brita, rieuse et ravie de la situation malgré sa position instable sur les épaules de son père.

À l'arrière-plan, on aperçoit la décoration conçue par Karin Larsson, cette dernière ayant mis fin à sa carrière artistique pour se consacrer à ses nombreux enfants et à son intérieur.

 

ligne_separation_peinture_2.gif

 

La Cuisine (1898)

carl larsson,aquarelles,peintre suédois,georg nordensvan,autoportrait par carl larsson,karin bergöö,la jeune mariée par carl larsson,salon des opposants à stockholm,album "notre maison",fresques du grand escalier du musée national de stockholm,la fille de la sorcière par carl larsson,album "du côté du soleil",a studio idyll par carl larsson,l'étang de grez-sur-loing par carl larsson,intérieur de la galerie fürstenberg à göteborg par carl larsson,fleurs de pommier par carl larsson,la maison par carl larsson,exposition "carl larsson l'imagier de la suède",exposition de carl larsson "rester du côté du soleil",la pêche aux écrevisses par carl larsson,brita et moi par carl larsson

La Cuisine par Carl Larsson (1898)

 

La Cuisine est aussi une aquarelle extraite de l'album "Notre Maison" que les jeunes couples suédois consultent encore pour s'inspirer des décorations imaginées par Karin et Carl Larsson. La félicité règne dans ce tableau représentant une tranche de vie familiale empreinte de bonheur domestique.

Au centre, Carl Larsson a peint deux de ses filles. La plus grande prépare du beurre à l'aide d'une baratte. La cadette suit attentivement les gestes de sa sœur. Au premier plan, à gauche, le peintre a placé une chaise d'une chaude couleur rouge, couleur qui égaye souvent les aquarelles de Carl Larsson dans l'album "Notre Maison". À droite, un chaton blanc se tient à côté d'une cuisinière en fonte et semble très intéressé par ce qu'il est seul à voir.

À l'arrière-plan, à gauche, un tonneau vert, destiné sans doute à recevoir l'eau nécessaire à la cuisine, est posé sur le sol. Un petit récipient blanc, près du tonneau, contient probablement de l'eau pour le chaton. Un rideau au-dessus de la fenêtre entrouverte semble s'envoler au gré d'une fraîche brise...

 

À lire aussi : une excellente description de La Cuisine dans le site http://pharouest.ac-rennes.fr

 

ligne_separation_peinture_2.gif

 

Une Fée (1899)

carl larsson,aquarelles,peintre suédois,georg nordensvan,autoportrait par carl larsson,karin bergöö,la jeune mariée par carl larsson,salon des opposants à stockholm,album "notre maison",fresques du grand escalier du musée national de stockholm,la fille de la sorcière par carl larsson,album "du côté du soleil",a studio idyll par carl larsson,l'étang de grez-sur-loing par carl larsson,intérieur de la galerie fürstenberg à göteborg par carl larsson,fleurs de pommier par carl larsson,la maison par carl larsson,exposition "carl larsson l'imagier de la suède",exposition de carl larsson "rester du côté du soleil",la pêche aux écrevisses par carl larsson,brita et moi par carl larsson,la cuisine par carl larsson

Une Fée par Carl Larsson (1899)

 

J'avance avec une vive curiosité dans cette forêt enchanteresse, ce lieu sauvage paradisiaque où la végétation croît dans un merveilleux désordre et une débauche de couleurs tendres. Arbres, arbustes et fleurs aux nuances transparentes, vaporeuses encore dans cette aquarelle, me conduisent vers la Fée.

Je découvre avec surprise une petite fille aux joues rouges et rebondies, une poupée qui détient ce lourd rôle de fée et serre contre elle un bouquet de fleurs qu'elle imprègne de sa tendresse avant, peut-être, de l'offrir aux humains qu'elle rencontrera dans cette forêt aux mille sortilèges... 

 

 eugène boudin,peintre,précurseur impressionnisme,roi des ciels,peintre paysagiste de plein air,ports bretons,ports normands,ports méditerranéens,ports néerlandais,marie-anne guédès,le port de camaret,macchiaioli,le port d'antibes,étude de ciel sur le bassin du commerce au havre,venise le soir,entrée des jetées du havre par gros temps,marée montante à deauville,concert au casino de deauville

 

 

Lien permanent Catégories : Albums d'Arts, Arts, Biographies, Peinture 0 commentaire 0 commentaire

Écrire un commentaire

Optionnel